Etudes Scientifiques sur le Reiki

Reiki Usui

 

 

 

- Le corps et l’esprit ne font qu’un.
- Le Reiki dans les hôpitaux.
- Voici un test célèbre qui cherchait à définir l'impact du Reiki sur les vaisseaux sanguins.
- L'efficacité de l'imposition manuelle de type Reiki: mesures par dépistage électrodermal
  des améliorations du fonctionnement du système surrénal, de la rate et du système nerveux.

- Douleur, anxiété et dépression chez les patients souffrant de pathologies chroniques et
  recevant des soins Reiki
.
- Recours au Reiki pour gérer la douleur.
- Expérience sur une session Reiki.
- Une étude en double aveugle sur l'effet des Soins à Distance sur un échantillon de
  personnes atteintes du SIDA dont la maladie est à un stade avancé.

 

 Le corps et l’esprit ne font qu’un ?

Dans le Reiki Ryôhô Hikkei on trouve une citation de Mikao Usui affirmant que l'esprit et le corps ne font qu'un. Des études scientifiques récentes commencent à s'intéresser à cette réalité. Aujourd'hui on est capable de mesurer les ondes cérébrales et le pouls et d'évaluer leur impact sur le processus de guérison. Ces mesures permettent ainsi à la médecine de mieux comprendre le concept de Reiki en tant qu'énergie spirituelle. L'acceptation et la prise de conscience de la part du corps médical favorisent le développement du système Reiki.

Les découvertes du Docteur Hamer confirment cela, dans les cinq lois biologiques.

Dans les années 1970, après l'introduction du « toucher thérapeutique » en puériculture par Dolores Krieger, la curiosité vers d'autres formes de systèmes énergétiques tels que le Reiki s'est développée. En conséquence, le nombre de recherches explorant ces nouveaux domaines s'est accru.

 

Le Reiki dans les hôpitaux.

Petit à petit, on peut également remarquer que le système du Reiki fait son entrée dans les hôpitaux, à travers le monde. Ainsi, les patients peuvent souvent soit être accompagnés de leur praticien Reiki, soit avoir accès, au sein même de l'hôpital, à des soins Reiki.

L'article « The First Reiki Praticien in our O.R, » de Jeanette Sawyer paru en 1988 dans YAORN Journal rapporte toutes les démarches qu'il a fallu mener pour qu'un praticien Reiki soit autorisé à rentrer dans le bloc opératoire suite à la demande d'un patient subissant une laparoscopie.

En 1988, on proposa à des patients de recevoir un traitement Reiki de 15 minutes avant et après une intervention chirurgicale. Plus de 870 acceptèrent et on constata un moindre recours à des antidouleur, une diminution de la durée du séjour à l'hôpital et une augmentation de la satisfaction des patients (cf, article « Using Reiki to Support Surgical Patients » de Patricia et Kristin Aladydy dans le Journal of Nursing Care Quality).

Le Docteur Mehmet Oz, chirurgien cardiaque, a travaillé en collaboration avec Judith Motz qui pratiquait le Reiki sur ses patients. Ces patients étaient des transplantés cardiaques et avaient subi des interventions chirurgicales à cœur ouvert. Elle intervint auprès de 11 patients et aucun d'eux ne souffrit de dépression postopératoire comme il arrive souvent. Les donneurs ne ressentirent pas de douleurs postopératoires ni de faiblesse aux niveaux des jambes et les transplantés échappèrent aux problèmes de rejet, Julie Motz a raconté son expérience dans son livre Hands of Life.

Ci-dessous vous trouverez plusieurs études conduites sur le Reiki. Pour des informations plus précises, consultez les livres de Reiki contenant les comptes rendus d'expériences ou les observations personnelles des médecins et des infirmières. Dans Spiritual Healing de Daniel J. Benor, vous trouverez un certain nombre de tests conduits sur le Reiki ainsi que des tests passionnants sur les soins à distance et plus généralement sur les soins par le toucher.

Aujourd'hui, différents aspects du Reiki font l'objet d'études. Certaines cherchent à évaluer si le Reiki accélère le processus de guérison, d'autres à comprendre comment et ce que le Reiki détend et d'autres cherchent à mesurer les champs magnétiques et à vérifier le concept de soins à distance.

 

Voici un test célèbre qui cherchait à définir l'impact du Reiki sur les vaisseaux sanguins :

Les soins Reiki : une perspective physiologique

Reiki et taux d'hémoglobine chez l'humain

 

Étude publiée dans le Journal of Holistic Nursing, 7 (1), pages 47 à 54 (1989), de Wendy Wetzel

But : le but de cette étude est d'observer les effets du Reiki sur les taux d'hémoglobine et d'hématocrite humains.

Procédure : les taux d'hémoglobine et d'hématocrite de 48 adultes participant à un cours de Niveau I ont été mesurés. Les caractéristiques sociodémographiques et les motivations ont aussi été examinées. Un groupe ne recevant pas de traitement a servi de groupe de témoins afin que soient enregistrés les changements affectant les taux d'hémoglobine et d'hématocrite lors de circonstances normales.

Résultats: l'utilisation d'un test-T a permis de constater statistiquement l'existence d'une différence significative entre les taux d'hémoglobine et d'hématocrite des participants avant et après le cours, de l'ordre de p > 0.01. On a pu observer dans 28 % des cas une augmentation et dans les cas restants une diminution. Dans le groupe témoin, dans le même laps de temps, aucun changement n'a été constaté.

Conclusions : le Reiki a un impact physiologique quantifiable. Les chiffres attestent que l'énergie peut être transférée d'un individu à un autre dans le but de guérir, d'équilibrer et d'accroître la sensation de bien-être. Chez certains individus les taux mesurés ont augmenté alors que chez d'autres ils ont diminué, ce qui confirme le rôle équilibrant auprès de chaque individu.

 

 

 

L'efficacité de l'imposition manuelle de type Reiki: mesures par dépistage électrodermal des améliorations du fonctionnement du système surrénal, de la rate et du système nerveux

Ce test a été effectué sur des patients souffrant de pathologie chronique via un dépistage électrodermal :

Étude publiée dans Alternative Thérapies Magazine, 3 (4), page 89 (juillet 1997). Betty Hartwell et Barbara Brewitt

But: le but de cette étude est d'évaluer l'impact thérapeutique des traitements Reiki sur les pathologies chroniques via un dépistage électrodermal.

Procédure : cette étude a été conduite sur 5 patients souffrant de pathologie chronique menaçant le pronostic vital: lupus, fibromyalgie, goitre thyroïdien et sclérose en plaques. 11 traitements Reiki d'une heure pratiqués par 4 praticiens de Niveau II et un Maître Reiki furent délivrés sur dix semaines. Ces praticiens Reiki placèrent de façon systématique les mains sur le corps aux mêmes endroits et entre autres sur les régions neurovasculaires de la boîte crânienne, sur les points neurolymphatiques du tronc et sur les chakras inférieurs au niveau des côtes. Aucun autre traitement conventionnel ou alternatif ne fut délivré durant cette période. Au départ, trois traitements consécutifs furent donnés, puis seulement un traitement par semaine durant les 8 semaines restantes.

Résultats: les patients furent testés trois fois durant l'étude: avant le début du test, après leur troisième traitement et après leur dixième traitement.

On mesurait la résistance électrique de la peau au niveau de trois points d'acupuncture différents sur les pieds et les mains de chaque individu. Sur les points d'acupuncture des cervicales et du thorax, les mesures passèrent de 25 % en dessous de la norme à la mesure normale. Les mesures au niveau des surrénales passèrent de 8,3 % en dessous de la norme à la normale et parfois dès le deuxième relevé. Les mesures au niveau de la rate passèrent de 7,8 % en dessous de la norme à la norme en trois sessions seulement. Tous les patients rapportèrent qu'ils se sentaient plus détendus après un traitement Reiki, qu'ils souffraient moins et que leur mobilité augmentait

 

Douleur, anxiété et dépression chez les patients souffrant de pathologies chroniques et recevant des soins Reiki

Les tests suivants s'intéressent aux effets du Reiki sur le soulagement de la douleur et de quelques autres symptômes :

Étude publiée dans le Suhtle Energies and Energy Médecine Journal, 9 (1), (1998). Linda J. Dressen et Sangeeta Singg.

But: mesurer l'impact du Reiki et ses effets sur la douleur, l'anxiété et la dépression sur des patients atteints de pathologies chroniques.

Procédure: 120 patients souffrant depuis plus d'un an ont été testés. Leurs douleurs étaient liées à: des maux de tête, des maladies cardiaques, des cancers, de l'arthrite, des ulcères gastroduodénaux, de l'asthme, de l'hypertension, et au VIH. Trois groupes de 20 personnes recevaient quatre styles différents de traitements : du Reiki, de la relaxation Musculaire Progressive, aucun traitement et un placebo de Reiki, Chaque groupe bénéficiait de séances de traitement de 30 minutes, à raison de deux séances hebdomadaires sur une période de 5 semaines. Les patients furent auscultés avant et après la série de traitements. Les patients ayant reçu du Reiki furent également auscultés trois mois après la fin du test.

Résultats: en comparaison des autres traitements, 10 fois sur 12, le Reiki s'avéra plus efficace (p < 0,0001-0,4). Au bilan des trois mois, les changements étaient toujours présents et on pouvait observer une diminution conséquente des données relatives à l'Index de Douleur générale (p < 0,0006) et de ceux de la Douleur Sensorielle (p < 0,0003) et Affective (p < 0,02).

Conclusions : ce test permet de démontrer l'impact conséquent du Reiki sur la douleur, l'anxiété et la dépression. D'autres variables possibles n'ont pas été contrôlées.

 

Recours au Reiki pour gérer la douleur : Rapport Préliminaire

Étude publiée dans le Cancer Prev. Control, 1 (2), pages 108 à 113 (1997), Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Cross Cancer Institute, Edmonton, USA

But: explorer l'utilité du Reiki en tant que substitut aux opiacés pour gérer la douleur. Étude pilote.

Procédure: 20 personnes souffrant pour diverses raisons (cancer inclus) et réparties dans 55 centres différents acceptèrent de participer à cette expérience. Un praticien de Niveau II était responsable de l'ensemble des traitements Reiki, La douleur était mesurée juste avant et après chaque traitement Reiki en utilisant à la fois une échelle visuelle analogue et une échelle de Likert,

Résultats : les deux instruments de mesure indiquèrent une diminution remarquable de la douleur à la suite des traitements Reiki (p < 0,0001)

 

Expérience sur une session Reiki

Le test suivant visait à établir s'il était possible d'évaluer le ressenti que générait un traitement Reiki en utilisant les procédures classiques de test :

Étude publiée dans le Alternative Thérapies in Health and Médecine, 8 pages 48 à 53 (2002). J. Engebertson et D.W. Wardell. University of Texas health Science Center à Houston, USA

But: explorer le ressenti de personnes recevant du Reiki afin d'expliquer l'engouement pour les thérapies par le toucher et si possible déterminer des axes de recherche pour des études ultérieures»

Procédure : tous les traitements Reiki duraient 30 minutes et étaient dispensés par un Maître Reiki officiant dans une pièce insonorisée et sans fenêtre. Immédiatement après le traitement, des entretiens étaient conduits et enregistrés dans une pièce calme et attenante à la salle de soins. Les bénéficiaires des traitements étaient des personnes qui s'étaient portées volontaires, qui étaient globalement en bonne santé et qui n'avaient jamais reçu de soins Reiki auparavant.

Résultats : les bénéficiaires décrivirent des états de conscience alertes durant le traitement et aussi paradoxal que cela puisse paraître un ressenti appartenant au domaine de l’esthétisme et du symbolique.

Conclusions : les ressentis paradoxaux et les états de conscience alerte sont concomitants dans les situations de soins ritualisés et varient selon la nature holistique et le vécu de l’acte de soin par le patient. Ces résultats laissent à penser que les modèles linéaires d'investigations appliqués aux thérapies du toucher ne sont pas assez complexes pour saisir l'ensemble du ressenti des bénéficiaires.

 

Ce test ne concerne pas uniquement le Reiki. Il s'intéresse à l'efficacité des Soins à distance d'où sa pertinence pour les praticiens Reiki :

Une étude en double aveugle sur l'effet des Soins à Distance sur un échantillon de personnes atteintes du SIDA dont la maladie est à un stade avancé

Ce test ne concerne pas uniquement le Reiki. Il s'intéresse à l'efficacité des Soins à distance d'où sa pertinence pour les praticiens Reiki : Fred Sicher, Elizabeth Targ, dan Moore II et Helen S. Smith. Étude publiée dans le Western Journal of Médecine,  169, pages 356 à 363 (décembre 1998).

But: repérer les effets de soins à distance (DS) sur des patients atteints du SIDA lors d'une étude en double aveugle pendant 6 mois.

Procédure : 40 patients atteints du SIDA à un stade avancé ont été répartis au hasard en deux groupes distincts. Les patients de l’un des groupes recevaient des SD en plus de leur traitement médical habituel sans le savoir. Quarante personnes à travers les USA, ayant plus de 17 ans de pratique, furent sélectionnées pour effectuer les SD, Les méthodes de SD pratiquées étaient diverses. Elles pouvaient être d'inspiration chrétienne, juive, bouddhiste, shamanique ou appartenir aux traditions des Indiens d'Amérique, des adeptes de la méditation ou de la bioénergétique. Les sujets recevant des SD en bénéficiaient pendant une heure tous les six jours et ce pendant une période de 10 semaines. Ils recevaient des soins de 10 soignants différents.

Résultats : au bout de six mois, on a pu constater que ceux qui avaient bénéficié de SD avaient effectué moins de visites à l'hôpital que ce soit pour des hospitalisations ou des soins en externe, souffraient de maux moins sévères, déclenchaient moins de nouvelles pathologies et avaient meilleur moral.

 

 

Centre de Formation Reiki Usui & Karuna®
France & Suisse

Rue de la Rouquette 4
34230 Paulhan - France

Renseignements et inscriptions

N° vert gratuit          



Pour la Suisse/Belgique: +33 4 67 24 83 84

Mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.